Menu

Découvrez le monde de la créatrice Diane von Fürstenberg

lecture

Découvrez le monde de la créatrice Diane von Fürstenberg

Découvrez le monde de la créatrice Diane von Fürstenberg

Cela fait plus de 40 ans que la wrap dress (robe portefeuille) figure dans nos dressings et se glisse avec tant de facilité dans nos valises. Cette robe, si facile à porter, dans laquelle on se sent sexy et volontaire est, pour plusieurs générations de femmes, un symbole d’indépendance. Diane von Fürstenberg, créatrice de cette robe mythique et de tant d’autres choses, nous livre une autobiographie inspirante et joyeuse, en nous ouvrant le journal de sa vie La femme que j’ai voulu être.

 

Bien sûr, il est question de son parcours de créatrice et de femme d’affaire, qu’elle livre en toute humilité, racontant ses réussites et surtout ses échecs. Elle retrace son histoire, comment elle a crée la robe portefeuille et monter un empire, lancé une marque de cosmétiques, plusieurs parfums, une ligne de décoration d’intérieur, et comment elle est également est devenue une papesse du télé achat… toutes ces étapes de sa carrière lui ont permis d’être à la tête de DVF, sa marque, et d’être considérée comme une des femmes les plus influentes du monde de la mode selon le magazine Forbes.

robe et mode dvf vogue

 

Mais derrière la business woman exceptionnelle, c’est avant tout un portrait de l’intime qu’elle tisse, une plongée dans sa vie de femme, d’épouse, de maitresse et de mère.

Diane von Fürstenberg nous fait traverser le temps à ses côtés. Figure incontournable des années 70 et 80, elle nous raconte comment elle est a été cette étoile filante qui a pu renaitre de ses cendres au début des années 2000. Elle parle de ses combats, personnels comme celui contre le cancer qui l’a frappé, professionnels, qu’elle mène au sein du CFDA (Counsil of Fashion Designer of America) afin de promouvoir la nouvelle génération de créateurs notamment et humains, en participant et en soutenant différents projets soit en collaborant avec des ONG comme Vital Voice ou à travers sa fondation, la Fundation Diller – von Fürstenberg. S’investissant sans cesse dans des projets qui permettront aux femmes de devenir ce qu’elles veulent être.

mode dvf : robe noire
mode dvf robe collection ss17

 

Au fil des pages, elle raconte sa vie de jet setteuse, de femme du monde, côtoyant les plus grands de Mike Jagger, Brigitte Bardot, Andy Warhol à Barack Obama mais leur préférant pourtant le calme et la simplicité de sa maison du Connecticut.

portrait dvf
portrait-dvf-andy-warhol

 

Elle évoque avec beaucoup de tendresse la relation si particulière qu’elle a eu avec sa mère, rescapée des camps de la mort, qui lui a appris à ne jamais avoir peur et que dans chaque chose négative naissait du positif.

Mariée très jeune, à un Prince austro-hongrois, Egon, qui lui donnera son nom, 2 enfants et qui restera un de ses plus proches amis même après avoir divorcé. Elle nous parle des hommes de sa vie, son père, ses amants et de Barry, son alter ego, l’homme qui partage sa vie depuis 30 ans…

egon-et-dvf
barry-diller-et-dvf

 

La femme que j’ai voulu être est le portrait d’une femme qui a menée plusieurs vies, gagné des combats, milité pour les causes qui lui semblaient justes et qui a toujours suivi son instinct quelques soient les circonstances.

Ce livre donne a réfléchir sur la perception que nous avons de nous même, là où nous puisions notre force, sur ce que signifie l’amour… car comme elle le clame depuis plus de 40 ans, la vie est l’amour ; l’amour est la vie

portrait magazine DVF

 

La femme que j’ai voulu être, Diane von Fürstenberg

Editions Flammarion

Photo de couverture : Steve Benisty

 

Vous aimerez aussi :

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!